Qu’est-ce que la Communication NonViolente ou CNV ?

Qu’est-ce que la Communication NonViolente ou CNV ?2017-02-07T05:32:02+00:00

La CNV est un processus de communication, qui nous permet d’être clair et congruent dans notre façon de nous exprimer, tout en étant ouvert et motivé à comprendre l’autre.

C’est une approche qui favorise la coopération et la résolution des conflits et qui ouvre des issues aux situations confuses, tendues ou douloureuses.

Les principales étapes consistent à :

  • repérer ce qui, dans notre manière de penser et de communiquer, génère de l’opposition et des tensions ou, au contraire, facilite la communication et désamorce les conflits ;
  • clarifier ce que nous vivons, notamment les enjeux ou besoins, et établir nos priorités parmi eux ;
  • nous exprimer avec clarté mais sans jugements ni exigences, et faire des demandes claires ;
  • savoir traduire l’agressivité d’autrui, c’est-à-dire ne pas la prendre contre nous, de manière à garder le dialogue ouvert ;
  • écouter et développer une écoute empathique.

La Communication NonViolente est fondée sur des postulats de base dont nous pouvons décider de faire l’expérience dans notre quotidien :

  • Tous les êtres humains ont les mêmes besoins. Les conflits portent sur les stratégies (ou façon de nourrir les besoins) mais pas sur les besoins.
  • Tous nos actes sont des stratégies pour satisfaire nos besoins.
  • Nos sentiments sont générés par des besoins satisfaits ou non satisfaits.
  • Tous les être humains sont dotés de compassion.
  • Les êtres humains aiment donner et contribuer au bien-être des autres, quand ils n’y sont pas obligés.
  • La satisfaction des besoins passe par des relations d’inter-dépendance.
  • Nous avons de multiples façons de pouvoir satisfaire nos besoins.
  • Le chemin le plus direct vers la paix passe par l’écoute de soi.
  • Les êtres humains changent

La CNV a été mise au point par Marshall Rosenberg, docteur en psychologie clinique, élève et collaborateur de Carl Rogers et rédacteur de nombreux livres, parmi lesquels « Les mots sont des fenêtres ou ce sont des murs ».